Améliorer naturellement sa digestion

Détails du fichier joint Ameliorer-naturellement-sa-digestion

Les inconforts digestifs ne sont souvent que la pointe de l’iceberg d’un déséquilibre sous-jacent plus important. Si la digestion est médiocre, l’assimilation et peut-être l’élimination le sont tout autant et il y a bien des chances que certains de nos organes en souffrent.

Dès les premiers symptômes d’une digestion dysfonctionnelle, il est important de s’observer et d’en trouver la cause. Est-ce un aliment seul ou une combinaison alimentaire particulière qui vous cause ces brûlements, reflux, gaz, ballonnements ou sensations de barre dans l’estomac? Avez-vous bien mastiqué votre repas? Avez-vous pensé à vous hydrater durant la journée pour éviter de trop boire à l’heure de manger? Avez-vous mangé dans un état de stress en pianotant sur votre portable ou votre cellulaire? Rien de tout cela ne contribuera à faciliter votre digestion ainsi que l’assimilation des nombreux éléments nutritifs nécessaires au bon fonctionnement de tous vos systèmes corporels.

Alimentation pour une digestion optimale

Avant même de prendre des suppléments, des plantes ou des enzymes pour mieux digérer, il importe de regarder ce qui se trouve dans votre assiette : votre corps requiert des aliments frais et le moins transformés possible. Avez-vous déjà pris le temps de lire et de comparer les ingrédients sur un pain d’une marque populaire avec ceux d’un pain biologique? Avec les ajouts de gluten, de sucre, d’agent de conservation, de minéraux et vitamines de synthèses et de colorant, votre estomac, votre foie et vos intestins doivent travailler beaucoup plus fort pour le digérer, puis s’en débarrasser. Et le pain n’est qu’un simple exemple; peu d’aliments trouvés en épicerie « ordinaire » sont réellement régénérateurs pour notre corps. Lisez les ingrédients! Combien contiennent du gluten ajouté, des substances laitières modifiées, de l’aspartame, du glutamate monosodique, des conservateurs, des colorants et de nombreuses autres molécules chimiques? Avec tout ce cocktail, comment voulez-vous que votre système digestif, de l’entrée à la sortie, se porte bien?

Notre corps requiert une abondance de fruits et de légumes frais, des noix, des graines, des grains germés, des pousses; de la vie quoi! Comment voulez-vous bien vous porter en mangeant des aliments morts, bourrés de pesticides, d’organismes génétiquement modifiés (OGM), d’hormones de croissance, d’antibiotiques et d’agents de conservation? Sans compter la surcharge de nourriture imposée quotidiennement à notre corps alors que nous pourrions être au meilleur de notre forme et de notre énergie avec beaucoup moins! Le système digestif pourra se porter mieux à partir du moment où il ne se verra plus imposer une nourriture indigeste et impropre au fonctionnement cellulaire. Certaines intolérances non décelées peuvent vous causer d’énormes maux depuis trop longtemps. Attention de ne pas utiliser trop rapidement ni sur une longue période certains médicaments antiacides prescrits couramment. Changer le pH naturellement acide de l’estomac permet à certaines bactéries nocives de pouvoir maintenant passer la barrière digestive et donner beaucoup de fil à retordre au système immunitaire. Cacher les inconforts digestifs pour continuer à mal se nourrir est loin d’être la meilleure solution!

Plantes pour la digestionChicorée sauvage, coriandre cultivée et mauve

Pour vous accompagner dans ce changement, certaines herbes digestives ayant souvent une petite amertume sauront améliorer la sécrétion des sucs digestifs et ainsi faciliter le travail de l’estomac et des organes connexes : pissenlit, armoise commune, chicorée sauvage, camomille allemande et absinthe armoise en sont quelques-unes. Des plantes mucilagineuses apaiseront la muqueuse de l’estomac enflammée : guimauve officinale, mauve musquée, mauve des bois, calendule et orme rouge. Certaines plantes faciliteront la digestion par leur effet calmant sur tout le corps : notons, entre autres, la mélisse, la camomille allemande, la cataire et l’inule aunée. N’oublions pas toutes les plantes aromatiques riches en huiles essentielles et en principes actifs facilitant la digestion : menthe poivrée, menthe à épi, romarin, sarriette des montagnes, carvi commun, cumin, basilic doux, coriandre cultivée et j’en passe. Finalement, d’autres plantes alcalinisantes telles que la prêle des champs et l’avoine cultivée peuvent vous offrir un bon soulagement pour contrer l’acidification que vit le corps. Certaines de ces plantes sont à prendre à petits dosages et avec précaution; il demeure important de bien vous informer auprès d’un herboriste-thérapeute pour valider celles qui pourraient le mieux vous convenir. Il ne reste qu’à siroter!

Aromathérapie et équilibre digestif

En aromathérapie, la première action de la digestion commence par l’olfaction. En effet, le simple fait de humer un aliment appétissant nous met l’eau à la bouche; ainsi, la digestion se prépare par la sécrétion de salive et de sucs digestifs.

Propriétés thérapeutiques en affinité avec le système digestif

Antimicrobiennes : les infections peuvent être la cause de plusieurs désordres digestifs. Contrairement aux antibiotiques, les essences aromatiques n’affectent pas les bactéries bénéfiques composant la flore digestive. La cannelle (écorce) et le clou de girofle possèdent cette qualité. Une goutte sur la langue, 3 à 5 fois par jour contribue à détruire les bactéries pathogènes.

Antispasmodiques : les essences spasmolytiques relaxent l’intestin pour faciliter l’évacuation des gaz. L’angélique, l’anis vert, le poivre noir, la camomille romaine, la cannelle de Ceylan (écorce et feuille), le clou de girofle, l’aneth, le fenouil doux, le gingembre, la muscade, l’orange douce, la menthe poivrée, le romarin et la rose ont cette propriété. Elles peuvent être diluées entre 2 et 5% dans une huile de massage neutre et appliquées sur l’abdomen dans le sens des aiguilles d’une montre.

Astringentes : les essences astringentes permettent de contracter les cellules de la paroi digestive pour les rendre plus fermes et toniques et ainsi limiter le syndrome de l’intestin poreux. Le cyprès toujours vert, le genévrier des montagnes, le citron, la myrrhe, le romarin officinal à cinéole et la sauge officinale sont des huiles essentielles qui peuvent être diluées dans une huile de massage entre 5 et 7 % et massées sur l’abdomen dans le sens des aiguilles d’une montre.

Carminatives : la majorité des essences de fines herbes ont des propriétés carminatives. Il est possible de mettre une goutte de leur essence au milieu de la langue (moins sensible que l’extrémité) pour bénéficier rapidement de leurs effets digestifs. Si le goût ne vous plaît pas, il est également possible d’ajouter 2 à 3 gouttes de l’essence digestive choisie dans une petite quantité d’huile de base neutre et de l’appliquer en massage sur l’abdomen dans le sens des aiguilles d’une montre. Les résultats se feront sentir rapidement. Si appliquées pures sur la peau, plusieurs de ces essences provoquent un effet de chaleur indésirable (ou de fraîcheur excessive dans le cas de la menthe poivrée). Les essences carminatives sont l’anis étoilé, l’aneth odorant, le basilic exotique, le carvi, la coriandre, le cumin, l’estragon, le fenouil doux, le gingembre, la menthe poivrée, le poivre noir, la carotte, la cannelle de Ceylan (écorce et feuille), le clou de girofle, la cardamome, la camomille romaine et allemande, la muscade, l’orange douce et la rose.

Cholagogues : les essences cholagogues augmentent l’écoulement de la bile et stimulent la vésicule biliaire. Ces essences sont la camomille romaine et allemande, l’hélichryse italienne, la lavande, la menthe poivrée, le romarin officinal à cinéole, la rose et la menthe verte. Elles peuvent être incorporées entre 5 et 10 % dans une huile de massage neutre et appliquées sur la région du foie.

Hépatiques : les essences ayant des qualités hépatiques renforcent, tonifient et stimulent le fonctionnement du foie. Cela permet une augmentation de la production de la bile. Les essences de

Thé du Labrador - Ledon
Thé du Labrador

carotte, de camomille romaine et allemande, d’hélichryse italienne, de citron, de romarin à verbénone, de menthe verte, de curcuma, de thé du Labrador et de menthe poivrée possèdent cette qualité. Elles peuvent être incorporées entre 5 et 10 % dans une huile de massage neutre et appliquées sur la région du foie.

Synergies digestives

Avec tous ces choix, les combinaisons sont illimitées. En vous assurant d’un usage adéquat, vous pouvez vous concocter une synergie digestive que vous prendrez par la bouche ou appliquerez en massage. En cas de doute, consultez un herboriste ou un aromathérapeute qualifié qui pourra vous préparer une synergie personnalisée et sécuritaire. Bonne digestion!

 

 

Related Articles