Calendule

Calendule : protection et régénération de la peau

Par Natacha
• 5 janvier 2022

La fleur de calendule est une des plantes les plus utilisées pour les produits de beauté naturelle. Elle entre dans la composition de crèmes, de lotions, de rinces à cheveux, etc. On l’utilise également en cuisine.

Un peu d’histoire

Également appelée « souci », la calendule1, 2 (Calendula officinalis) est utilisée depuis plusieurs millénaires tant dans les produits cosmétiques pour teindre les vêtements qu’en cuisine pour colorer une grande variété d’aliments. Ses usages médicinaux et culinaires sont nombreux.

Calendule, ses propriétés médicinales

onguent de calenduleGrande amie de la peau, la calendule est cicatrisante, anti-inflammatoire, antifongique, émolliente, astringente et antiseptique.

C’est une des meilleures plantes pour traiter localement toutes sortes de problèmes de peau allant de la simple coupure, brûlure ou plaie, aux ulcères ou aux plaies qui guérissent mal en passant par l’eczéma et le psoriasis. Elle est utile partout où il y a irritation ou inflammation. Son action anti-inflammatoire est très utile pour l’inflammation des muqueuses, de la bouche jusqu’aux intestins.

En interne, elle agit efficacement sur les ulcères ou autres irritations ou inflammations gastriques. Elle a aussi une action sur le foie et la vésicule biliaire. Elle est donc utile pour détoxifier et soutenir ces organes en douceur. On l’utilise également pour les problèmes de champignons, en interne ou en externe. Elle a aussi la propriété de faciliter la venue des règles. Elle active le système lymphatique, ce qui favorise le bon fonctionnement du système immunitaire. 

Utilisations médicinales de la calendule

En concentré liquide, on peut prendre de 10 à 25 gouttes, de 2 à 3 fois par jour, selon le besoin et la situation. On la prend en infusion, à raison de 5 à 10 ml de fleurs pour 250 ml d’eau chaude.

La calendule en cuisine

Les pétales de la calendule (qui sont en réalité des ligules) sont très utilisés en cuisine. On s’en sert pour décorer les salades et desserts. Leur couleur varie du jaune à l’orangé très foncé. Comme le pigment présent dans la calendule est soluble dans les matières grasses, on peut colorer du lait en faisant une simple infusion de pétales dans du lait chauffé doucement. On peut également incorporer les pétales à des huiles, à du beurre, etc. En fait, partout où il y a un corps gras même dans des biscuits, brioches, muffins et diverses pâtes. Certains utilisent la calendule orange foncé pour remplacer le safran.

 La calendule en cosmétique

On l’utilise autant en prévention pour nourrir la peau qu’en traitement lorsqu’il y a un problème. C’est une excellente plante protectrice pour les soins de jour et pour les peaux sensibles. La calendule en utilisation externe (crème, huile, lotion) aide à réduire la pilosité. De plus, son action sur le système lymphatique en fait une plante utile dans les crèmes pour le corps. Combinée à d’autres plantes, elle aide lors de problèmes comme la cellulite, l’enflure et la rétention d’eau.

Une décoction appliquée comme rince qu’on laisse sécher sur les cheveux, donne des reflets dorés aux cheveux clairs en plus de les nourrir. Un bain de vapeur facial ou complet donne de l’éclat au visage et à la peau.

Lotion pour le visage à base de calendule

Cette lotion peut être utilisée quotidiennement. Il est préférable d’en faire de plus petites quantités, car la durée de conservation des cosmétiques naturels est moindre.

Ingrédients

–        120 ml d’eau distillée ou pure

–        30 ml de fleurs de calendule

–        5 ml de glycérine végétale (facultatif)

–        20 ml de vinaigre de cidre de cidre de pomme bio

Faire mijoter doucement l’eau et les fleurs de calendule pendant 15 minutes. Laisser reposer une heure et filtrer avec un filtre très fin ou un morceau de coton propre. Mettre dans un petit vaporisateur avec le vinaigre de cidre de pomme et la glycérine. Le vinaigre de cidre est très bon pour la peau dont il régularise le pH. De plus, il agit comme un agent de conservation léger. La glycérine végétale aide à conserver l’humidité de la peau, elle est donc appropriée pour les peaux sèches. Bien agiter avant l’usage. Utiliser sur la peau matin et soir, après avoir lavé le visage, et avant de mettre la crème de jour ou de nuit.

Variantes

On peut mettre des pétales de rose dans l’eau avec la calendule pour marier les propriétés de ces deux plantes. Vous pourriez aussi ajouter 10 à 15 gouttes d’une huile essentielle de votre choix pour l’odeur et les propriétés.

Durée de conservation

Très variable selon la température ambiante, mais d’environ 10 à 21 jours.

 

macérat huileux de calendule

Macérat huileux de calendule

L’huile permet d’extraire de la fleur de calendule les propriétés médicinales qui nourrissent la peau. Elle peut être utilisée telle quelle comme huile protectrice ou à massage. Elle sert de base pour faire un onguent pour divers problèmes de peau ou encore un baume à lèvres ou une crème du visage et du corps.

Le macérat huileux de calendule est assez simple à préparer. Prendre un contenant de 250 ml ou plus gros, selon vos besoins. Y verser 125 ml d’huile d’olive biologique, première pression à froid. Ajouter ensuite des fleurs de calendule séchées jusqu’à ce que le contenant soit bien plein. Au besoin, ajouter un peu d’huile pour finir de couvrir les fleurs. Bien fermer, étiqueter, mettre la date de fabrication et laisser reposer quelques jours. Après quelques jours, vérifier s’il faut ajouter un peu d’huile.

Laisser reposer trois mois, dans un endroit tiède à l’abri de la lumière (p. ex., au-dessus du réfrigérateur ou du chauffe-eau). Après trois mois, filtrer à l’aide d’un morceau de coton propre et bien presser pour extraire le plus d’huile possible. Verser dans un contenant ambré et bien étiqueter. Voilà, votre huile est prête à être utilisée telle quelle ou à être transformée en crème ou en onguent.

 

Culture et récolte de calendule

La calendule se cultive facilement, ses besoins sont minimes. Elle aime le plein soleil, mais s’adapte à presque tous les types de sol. On doit l’arroser seulement si le sol est vraiment sec. On peut partir des semis à l’intérieur fin mars, début avril, mais on peut aussi faire un semi directement au jardin dès que le sol peut être travaillé et qu’il est assez chaud (15 °C).

CalenduleLes fleurs se récoltent une à une, du début de la floraison jusqu’au gel automnal. Les cueillir quand elles sont à leur summum de beauté avant qu’elles ne commencent à flétrir. Pour les faire sécher, les mettre la tête à l’envers sur un papier, une serviette propre ou un grillage. Si la fleur est grosse, il est préférable de la couper en deux. Comme le cœur de la calendule est assez dense, le séchage est alors plus rapide et le produit final de meilleure qualité. Entreposer à l’abri de la lumière et de l’humidité, à température ambiante.

La calendule est vraiment une plante médicinale à avoir dans sa pharmacie de base. C’est une plante douce et polyvalente qui apporte un grand réconfort à plus d’un niveau.

1 Interactions possibles avec certains médicaments

2 Ne pas prendre en interne durant la grossesse.

Partagez cet article

Formations qui pourraient vous intéresser.

Initiation à la fabrication de produits d'herbotisterie

Parcours d'herboristerie familiale

Diplômes professionnels d'herboristerie

Ateliers en ligne et en personne

Rejoignez notre communauté!

Johanne Fontaine

C’est en 1993 que Johanne a commencé son apprentissage en herboristerie avec Danièle Laberge et elle est toujours aussi touchée et émerveillée par la beauté, la générosité et l’efficacité des plantes. Elle enseigne depuis la fin des années 1990 et c’est une passion pour elle de faire découvrir l’univers fascinant du monde végétal. Elle a élaboré Les herbes enchantées, des jardins à visiter à Roxton Pond en Estrie où elle avait rassemblé plus d’une centaine de variétés disposées par plates-bandes thématiques. Pendant neuf années, elle a accueilli visiteurs, stagiaires et élèves dans ce lieu bucolique. Depuis 2006, elle travaille à l’Herbothèque où elle participe à la rédaction du matériel de cours et accompagne les étudiants dans leur démarche tout en continuant sa pratique d’herboriste thérapeute accréditée et de coach. Elle s’est impliquée dans les associations d’herboristerie au niveau provincial et fédéral. Elle est également poétesse et harpiste.

Catherine Lalonde

Catherine est convaincue que l’herboristerie est une solution pour l’avenir de la santé communautaire de même que celle de la planète; elle travaille à la promouvoir comme médecine de première ligne afin d’amener le plus de gens possible à découvrir cet art et à se l’approprier. Elle est l’auteure du cahier éducatif pour enfants, Monsieur Plantain. Catherine a enseigné et travaillé à l’Herbothèque de 2008 à 2020. Elle a participé à coécrire plusieurs cours offerts par l’Herbothèque. En 2016, elle a créé son entreprise, Sauvages & Cultivées, qui se spécialise dans la production de plantes séchées et de produits variés. Depuis septembre 2020, elle se consacre au rayonnement de son entreprise.

Anne Vastel

Anne pratique l’herboristerie depuis plus de quinze ans et accompagne des personnes atteintes du cancer du sein depuis les débuts de sa pratique. Elle a fait des formations complémentaires en Colombie-Britannique auprès de Chanchal Cabrera et aux États-Unis auprès de Donald Yance pour approfondir ses connaissances de la maladie et des plantes médicinales. Elle se spécialise aussi dans l’accompagnement des personnes atteintes de la maladie de Lyme. Ces années de pratique lui permettent aujourd’hui de partager ses expériences avec vous afin que vous ayez plus de réponses à vos questions et que vous puissiez faire des choix qui vous conviennent. Anne se passionne aussi pour la médecine chinoise.

 

Natacha Imbeault

Enfant, elle a passé des heures à explorer la nature qui la fascinait. Les plantes et la santé naturelle sont depuis 1988 dans la vie de Natacha. Depuis janvier 2002, elle est copropriétaire et directrice de l’Herbothèque inc. Ses fonctions l’ont amenée à suivre diverses formations en gestion des affaires et en marketing. Natacha s’occupe du développement, de l’approche pédagogique des formations et dirige l’équipe, en plus de participer à la rédaction et à la mise à jour de documents académiques.

Éveilleuse, maitre herboriste, thérapeute multidisciplinaire en médecine naturelle et croissance personnelle, maitre reiki (depuis 1994), elle est entrepreneure, enseignante, chroniqueuse et conférencière. Elle œuvre dans le milieu de la santé naturelle depuis 1991 et depuis 1995 comme herboriste. Elle fait partie du Conseil des Sages de la Guilde des herboristes. Elle a siégé à plusieurs reprises au conseil d’administration, ainsi qu’au comité de l’aile professionnelle de la Guilde des herboristes du Québec. Elle est elle-même Herboriste thérapeute accréditée par l’aile professionnelle de la Guilde.

En plus de ses compétences entrepreneuriales, elle a comme thérapeute une approche holistique et un coffre à outils diversifié : reiki, herboristerie, naturopathie, élixirs floraux, alimentation, approche psychospirituelle, PNL, outils d’interventions TRIMA, formation en rite de passage, médecines énergétiques, médecine traditionnelle et plus encore.

Passionnée par la vie et la santé sous tous ses aspects, c’est pour elle une joie et un privilège d’accompagner l’autre dans son chemin vers la guérison, une plus grande connaissance de lui-même et de la vie qui nous nourrit. Femme médecine, elle porte et transmet la sagesse et les bienfaits de la terre et de la nature.

Son but premier, à travers tous les contacts et les enseignements qu’elle offre, est de transmettre son profond amour et son grand respect pour toutes formes de vie, dans le but d’éveiller en chacun un amour et une passion sans limites pour soi, les autres et la vie.