Cultiver et transformer le chardon Marie

chardon Marie

Le chardon Marie au jardin

Comme c’est la graine qui nous intéresse ici, nous voulons nous assurer d’avoir une saison suffisamment longue pour permettre une granification abondante et prête avant les premiers gros gels et les pluies parfois très abondantes de l’automne. Il faut compter environ 16 à 18 semaines entre le semis et l’apparition des premières graines. On fera donc, en général, un semis intérieur entre 6 et 8 semaines avant le dernier gel.

feuilles de chardon Marie

Comme le chardon Marie n’aime pas être stoppé dans sa croissance, il est important qu’il ait toujours beaucoup de place dans son pot. On repique donc les plantules dans des pots de 20 cm (8 po) dès les premières semaines pour éviter le changement de pot trop fréquent.

Le chardon Marie a besoin d’espace

Il faut laisser 45 à 60 cm entre les plants pour avoir une bonne croissance. Le chardon-Marie aime les sols moyennement fertiles, très bien drainés et chauds. Trop d’eau ou de matière organique favorisent la croissance des feuilles au détriment des graines.

Récolter les graines de chardon Marie

graines de chardon MarieLa récolte s’effectue lorsque les inflorescences sont bien brunes et sèches et que les graines commencent à se détacher toutes seules. On coupe les têtes au fur et à mesure qu’elles sont mûres et on les met au séchoir pour finir d’en sortir l’humidité. On vient ensuite détacher les graines en essayant de ne pas se piquer.

Puis, on dépose les graines sur un grand carré de tissus pour en faire un baluchon qu’on va battre pour détacher les graines des aigrettes. Il suffit ensuite de passer les graines devant un ventilateur pour que les aigrettes s’envolent sans les graines. Je recommande de faire ces deux dernières étapes à l’extérieur, car les poils du chardon sont particulièrement fins et ressemblent beaucoup à du poil à gratter.

Différentes transformations du chardon Marie

fleurs de chardon Marie

Une fois les graines bien nettoyées, il suffit de les réduire en poudre pour en faire des capsules ou les ajouter à des smoothies.

Il est aussi possible d’en faire une extraction dans le vinaigre (ratio 1:4) ou dans l’alcool (ratio 1:5).

Les graines se conservent beaucoup plus longtemps entières, il est donc bon de les moudre au fur et à mesure de nos besoins pour ne pas qu’elles rancissent.


Pour plus d’informations sur la culture des plantes médicinales : Culture biologique.

Pour plus d’informations sur la transformation des plantes médicinales : Transformations médicinales et tenue d’un dispensaire.

Articles liés

Connexion

Vous n’avez pas de compte? Créer un compte