Le point d’équilibre, pour une bonne immunité

Quand l’automne et l’hiver sont là, on parle de plus en plus de rhume, grippe, fatigue, etc. On parle de renforcer le système immunitaire, de le supporter, de le stimuler. Effectivement, nous pouvons supporter notre corps et notre être par la prise de suppléments et de plantes.

Mais, il faut d’abord et avant tout créer dans sa vie et en soi, un point d’équilibre. Pour atteindre ce point d’équilibre qui mène à la santé, il faut commencer par se choisir. Il faut prendre conscience que nous avons de la valeur et qu’il est important que nous posions des actions concrètes quotidiennement pour prendre soin de soi.

Vous savez comme moi que pour beaucoup de gens, la maladie est la seule façon qu’ils connaissent pour arrêter. Nous n’avons pas toujours besoin de nous rendre là. Il faut prendre, face à soi-même, la décision une fois pour toute que nous désirons avoir une santé vibrante. La première action à poser vient de l’intérieur de notre être; sans ce premier pas il est impossible d’installer en nous les fondements d’une santé parfaite.

Nous pourrons prendre du repos, des moments de détente, des herbages, etc. mais si nous n’avons pas rompu notre lien, notre attachement avec la maladie (par exemple, le droit que cela nous donne de pouvoir arrêter), nous ferons de l’auto-sabotage. Ce que nous tenterons de construire et d’installer sera annulé ou presque par une attitude intérieure qui est néfaste. Pour se libérer de ces conditionnements, la première étape est de les identifier, ensuite il faut analyser, les avantages et les désavantages que cela nous apporte. Et faire un choix conscient et total de ce que nous désirons réellement créer dans notre vie.

Nos pensées et émotions sont d’une importance capitale dans l’établissement d’une bonne immunité. Nous devons apprendre à nous apprécier et à nous aimer pour ce que nous sommes avec nos forces et nos faiblesses, et comprendre une fois pour toute que nous sommes parfait dans notre imperfection au moment présent. Nous sommes en constant changement, à chaque seconde qui passe, notre être se transforme.

Êtes-vous une personne plutôt négative ou positive et optimiste ? Comment vous alimentez-vous ? Quel exercice faites-vous ? C’est à nous de décider des pensées et émotions qui nous habitent, de la nourriture que nous ingérons, du mouvement que nous installons dans notre vie. Personne d’autre que nous peut le faire, c’est un choix qui nous appartient.

En plus de nos pensées, de notre alimentation et de l’exercice qu’il faut prendre en considération pour atteindre une bonne santé. Nous devons essayer d’équilibrer notre vie entre le repos, le travail ainsi que le temps pour soi et de loisir. Un bon ratio serait la règle du 8-8-8, soit 8 hres de sommeil, 8 hres de travail, 8 hres de temps pour soi et de loisirs. Pas facile avec les exigences que la société actuelle nous demande et que beaucoup d’entre nous, acceptons comme la norme. L’important est de commencer dès maintenant à changer quelques habitudes pour nous permettre d’atteindre un jour cet objectif. Si nous désirons y arriver, nous devons commencer quelque part, et de croire, y arriver tout d’un coup est illusoire. Pour la majorité des humains, il est plus facile d’y aller une étape à la fois que d’essayer de tout changer en même temps. C’est que nous sommes très attaché à nos habitudes bonnes ou moins bonnes et qu’il faut conditionner et convaincre notre être des bienfaits réels qu’apporteront ces changements.

Nous pouvons aussi parallèlement à tout ce que nous installons dans notre vie pour atteindre un point d’équilibre et de santé, prendre des suppléments, herbes et élixirs. Je vais vous parler ici de quelques herbes et élixirs qui favorisent une bonne immunité et supportent le corps dans son travail.

Pour mieux bénéficier des vertus des herbes médicinales
Toujours choisir des herbes issues de l’agriculture biologique.

En infusion
– Utiliser environ 1/2 à 1 cuillerée à thé de l’herbe choisie ou du mélange d’herbes par tasse d’eau.
– Ne pas ébouillanter ni faire bouillir les plantes, particulièrement les parties délicates comme les feuilles et les fleurs. Déposer les herbes dans l’eau froide et amener doucement à ébullition. Retirer du feu. Laisser ensuite infuser au goût.

En concentrés
– Si vous utilisez les herbes sous la forme de teinture-mère ou de concentrés liquides, utiliser les dilués dans une peu d’eau ou de jus. Pour la posologie, suivez les indications de la compagnie.

Le plus important lorsque l’on utilise des plantes ” médicinales “, c’est d’être à l’écoute de soi, d’observer comment on se sent. Il faut toujours commencer doucement et ensuite augmenter graduellement les dosages pour en arriver au dosage recommandé. Car chaque personne à un passé, un bagage et une sensibilité différente. Dans ma pratique, il m’est souvent arrivé de remarquer que pour une même problématique, une personne réagissait mieux à un dosage très faible alors qu’une autre avait besoin d’un dosage plus élevé.

Voici quelques plantes qui favorisent le travail du système immunitaire.

L’ail ( * ) qui a avec raison, la réputation de supporter les défenses du corps et que l’on peut prendre sur une base régulière et lors de besoins plus spécifiques. Plante par excellence de la vitalité, elle renforce et fortifie le corps.

La busserole ( * # ) pour la régénération cellulaire au niveau des reins.

Le chardon marie pour la régénération cellulaire au niveau du foie.

L’échinacée qui stimule les macrophages, protège les cellules des dommages créés par les envahisseurs et augmente la production de globules blancs, à prendre non pas sur une base régulière mais dès le début d’une grippe ou autres.

Le fenugrec qui est un tonique et un fortifiant. Très riche, il aide la création des globules rouges.

La lavande qui est un fortifiant universel. Utile lors d’inflammation des bronches, de fatigue persistante, stress.

L’ortie pour une meilleure vitalité grâce au fer et à son action reminéralisante.

Le pissenlit ( * ) qui aide à augmenter le taux de vitamine A et de zinc, deux éléments qui facilitent l’intégrité des cellules. Aide à libérer le foie et à faciliter son travail. Supporte aussi le travail des reins.

Romarin

Le romarin est un excellent tonique général. Il supporte le travail du foie et des reins. Il aide à rétablir le pH.

Le thym qui est le spécialiste pour renforcir le système respiratoire à prendre sur une base régulière, si faiblesse au niveau de ce système ainsi que lorsqu’il y a un problème.

* Si vous prenez des médicaments, il peut y avoir des interactions, entre ces plantes et les médicaments que vous prenez. Veuillez consulter une personne compétente en la matière avant d’en consommer.

# Plantes à éviter durant la grossesse.

Les élixirs floraux
Les élixirs floraux sont des concentrés vibratoires du subtil pouvoir des fleurs. Leur porte d’entrée pour agir sur notre être est plus énergétique que physique, mais cela ne les empêche pas d’avoir parfois une action sur notre corps. Pour la prise d’un élixir, il faut mettre quelques gouttes sous la langue au besoin, c’est-à-dire lorsque vous y pensez. Certaines personnes prennent une bouteille en quelques jours alors que d’autres la prendront en quelques mois. Laissez votre être vous guider, ayez confiance. Les élixirs floraux étant auto-adaptables, il n’y a pas de risque de surdose.

Voici quelques élixirs de fleurs qui favorisent le travail du système immunitaire.
L’achillée mille-feuille qui aide à protéger des champs électromagnétiques.

L’ail pour tous les cas d’inflammation, de parasites et pour tonifier l’immunité.

L’achemille pour acheminer la lumière vers le centre des cellules.

L’amarante qui stimule l’immunité, tonifie la glande thymus.

L’arnica qui facilite l’auto-guérison, aide à se tourner vers soi, à éliminer les états de choc et à augmenter le tonus du système immunitaire.

L’hélichrysum ( l’immortelle) qui est un tonique de l’immunité et qui permet de déprogrammer les cellules malades.

Le maïs, plante anti-virus et tonique immunitaire.

Le myosotis qui est un puissant tonique des cellules immunitaires.

La pensée sauvage pour toutes les attaques virales.

Alors voilà, je vous souhaite en terminant, de trouver votre point d’équilibre, de vous choisir tout en respectant vos proches et d’atteindre une bonne et belle santé. L’équilibre qui mène au bonheur intérieur et qui déborde vers l’extérieur.

Références :
• Herb Art, formation en herboristerie par correspondance de L’Herbothèque inc.
• Laberge (Danièle) et collab. Le Guide Santé de votre armoire aux herbes, L’Herbothèque inc. 2000

 

Article tiré du Journal Terre de Vie, Hiver 2002

Articles liés