Les sorcières, ces soignantes

L’histoire est jonchée d’hommes et de femmes qui ont porté la connaissance des plantes médicinales. Il me paraissait bien difficile de parler de traditions sans parler des sorcières. Surtout qu’à l’heure actuelle, ce sujet est en recrudescence. De plus en plus, je vois apparaître sur mon fil Facebook des gens qui s’identifient à ce mouvement. Bien évidemment, ce sont en majorité des femmes. Il est intéressant de voir ce terme réapparaître, mais surtout de voir que sa connotation tend à se transmuer en une version beaucoup plus lumineuse.
Malaise avec le terme sorcière
Néanmoins, subsiste en moi, un certain malaise. À chaque fois dans ma vie où l’on m’a surnommée affectueusement sorcière, j’ai toujours ressenti cet inconfort interne, comme si je ne voulais pas vraiment être associée aux sorcières.

Pourtant, ces femmes détenaient la connaissance des plantes médicinales, elles guérissaient, soignaient, accouchaient, etc. Elles étaient la bonté, elles étaient au service du bien-être :...

Identifiez-vous ci-dessous ou abonnez-vous sans frais au forfait VIP du blogue pour visualiser la suite de cet article.

Articles liés