Libérer son corps grâce à l’alimentation

Un adage dit que l’on creuse sa tombe avec ses dents. Plus je vis, plus j’observe, plus je comprends la profondeur (c’est le cas de le dire) de cet adage. Notre société basée sur l’abondance à outrance nous a habitués à manger plein notre ventre, trop plein bien souvent. On n’a plus à cultiver la terre pour en tirer ses aliments. On les achète tout prêts, bien présentés dans des emballages attrayants avec des publicités nous vantant les mérites de ces produits. On ne réalise pas pleinement tout le travail qu’il a fallu pour que les aliments arrivent dans notre assiette. Quand on cultive soi-même, on comprend d’autant plus toute la patience et les soins que cela demande. On apprécie d’autant plus les récoltes, le goût et la vitalité de nos légumes.

On est un peu déconnecté de la source de nos aliments. D’ailleurs, le travail d’agriculteur est peu valorisé, alors qu’il est si important. C’est la base nourricière de toute la société. Heureusement, l’agriculture soutenue par la communau...

Identifiez-vous ci-dessous ou abonnez-vous sans frais au forfait VIP du blogue pour visualiser la suite de cet article.

Articles liés