Toxicité de la consoude officinale – alcaloïdes pyrrolizidiniques

Cet article est une mise en perspective de la toxicité de la consoude selon les informations mises en lumière par le docteur Dorena Rode. Elle possède un doctorat en physiologie de l’Université de Californie et elle a étudié les plantes médicinales au Pacific School of Herbal Medecine. Son article a été publié dans le Trends in Pharmacological Science en 2002¹. Elle a également un site web sur le même sujet : www.comfreycentral.com. Il est important de noter que ce n’est pas une étude complète sur le sujet et qu’il est possible que certaines informations plus récentes soient disponibles mais non discutées dans cet article.
Aliment, plante médicinale et toxicité
Je ne vous apprendrai rien sur les propriétés thérapeutiques de la consoude, ce n’est pas l’objectif ici. La consoude est utilisée autant comme plante alimentaire que comme plante thérapeutique depuis plus de 2 000 ans. On l’utilise pour réparer les os fracturés, les blessures aux tendons et dommages aux cartilages, la congest...

Identifiez-vous ci-dessous ou abonnez-vous sans frais au forfait VIP du blogue pour visualiser la suite de cet article.

Articles liés